I sat down with my notebook in hand, ready to make that call to Krysmar. I had been thinking about this day for a while. Though I had never spoken to Krysmar, through her work, we had forged an acquaintanceship or should I say fanship on my part, full of admiration for her talent. Come on! She sings like a Nightingale, what’s there not to admire? And I was ready to dig into the core of her talent.

Krysmar whose full name is Christelle-Mirielle Menekeu, is an Afropop/soul artist from Cameroon. She hails from Nchang, West Cameroon but was born in Douala, the Economic Capital of Cameroon. At a very young age, the singer moved with her family to Libreville, Gabon where she attended primary school.

Krysmar was always surrounded by music. By the age of nine,she was already singing anything that sounded like a tune, be it musical adverts or news or series soundtracks. Her parents quickly noticed her talent. Little Christelle possessed such a big voice and she knew she wanted to sing like her idol, the legendary Whitney Houston but her parents wanted her to sing for God and so they took her straight to church where she joined the Children’s choir, just like her idol.

After her primary education, her family moved back to Cameroon where she contined her education in Douala. They later on relocated to the North where she continued her secondary school education at the Lycee Technique, Ngaoundere. While there, Krysmar joined the school choir and was made the President of the Music Club.

After her BAC( Baccalareat), Krysmar made the decision to try out music. With that in mind, she decided to pursue a HND instead of full university studies so she could concentrate on her music.

In 2009, an opportunity came up, one that would see her turn her talent into a career. She auditioned for ‘Stars De Demain,’ a musical show in seach for the next big music star. With hundreds of contestants from across the country, it brought Krysmar so much joy when she was chosen as one of the final six. Krysmar battled her way through and finally came out fourth in the whole competition. As part of the final six, she was offered a group album with the remaining five finalists and a national tour with TooFan, X Maleya, Koppo and other artists.That experience helped gave her a taste of the music industry, dealing with pros infront and behind the scene. That only fueled her desire to pursue a music career even more.

After the national tour, she went ahead with her plan and enrolled for an HND qualification. While studying for that, the singer started singing in Cabarets, as a side gig . Krysmar explained to me that

‘working as a cabaret singer gave me an insight of the life of an artist. It taught me focus, how to deal with the public and how to carry myself as an artist.’

After she obtained her HND qualification, Krysmar worked as a secretary in order to save up money for her music career. She also explained to me how hard financially it got sometimes, trying to work and at the same time pursuing a fulltime music career as an independent artist. But no matter how hard it got, the passion kept her going.

The passion and resilience finally paid off  and in August 2016, Krysmar released her debut single titled ‘Ma Ding Wa,’ followed by the video release few months later in January 2017. The reviews were great,  from the video, people started to recognise her as the contestant from ‘Stars de Demain.’

 

On How Penjo Baba played a vital role in her career.

‘Penjo Baba actually helped kick off my professional career. Working with Penjo was just a dream come true. He was running a photography contest on Facebook and my makeup artist, Shaitou of TooShai Faces, was taking part in it. In order to win, you had to have the highest comments. I really wanted my girl to win so after leaving a comment, I liked all the 100+ comments that others had left about her. That attracted Penjo’s curiosity and he went over to my page and that’s when he realised I was a singer. He immediately contacted me and asked me to be a jury on The Hidden Voices Cameroon, a musical show he had created.

Ohh My God! I could not believe it. Because for years, I dreamed of working with Penjo but I did not know how to go about it. I already had things planned but I cancelled and accepted to be on the show. To me, an opportunity had been created to finally meet him in person and have a chance to work in one of his projects.

After we finished filming the show, I ‘gathered courage’…LOL…and gave him two audio conversions I had recorded some months back. There were covers of Bebe Manga and Longue Longue. He fell in love the Bebe Manga cover and he immediately offered to shoot the video for it, as in, the next day. We shot the video and took some pictures to go with it. In less than an hour of its release, the video already had 1000 likes and 5000 views. I was so excited with the feedback. To date, 3 months later, the video has nearly 250,000 views and more than 3000 shares. The video cover really helped boost my career tremendously. I had phenomenal visibility and I owe that to Penjo, a passionate man, talented, super nice and with a big heart full of generosity. He really wanted to expose my talent to a wider audience and he did. It has put my artistic career on another level. I cannot thank him enough for not only allowing me to fulfill my dream of working with him but also for believing in me and my talent and for showing me so much love.

Awwww!I’m sure Penjo will be touched by this…I emotionally chimed in.

‘Yes, du fond de mon coeur, c’est que je pense de lui.’

 

French Version

Je me suis assise avec mon cahier à la main, prêt à appller Krysmar. Je pensais à ce jour depuis un moment. Bien que je n’avais jamais parlé avec Krysmar, à travers son travail, nous avions forgé une connaissance ou devrais-je dire fanship de ma part, plein d’admiration pour son talent. Allez! Elle chante comme un rossignol, qu’y a-t-il à ne pas admirer? Et j’étais prêt à creuser jusqu,au cœur de son talent.

Krysmar, dont le nom complet est christelle-elodie Menekeu, est une artiste Afropop/Soul du Cameroun. Elle est originaire de Ndchang, au Cameroun occidental, mais est née à Douala, la capitale économique du Cameroun. Dès son plus jeune âge, la chanteuse déménage avec sa famille à Libreville, au Gabon, où elle fréquente l’école primaire.

Krysmar était toujours entourée de musique. À l’âge de neuf ans, elle chantait déjà tout ce qui ressemblait à une mélodie, soit des publicités musicales ou des musiques de series tele. Ses parents ont rapidement remarqué son talent. Petite Christelle possédait une si grande voix et elle savait qu’elle voulait chanter comme son idole, la légendaire Whitney Houston, mais ses parents voulaient qu’elle chante pour Dieu et ils l’ont emmenée directement à l’église où elle a rejoint le chœur des enfants, tout comme le cas de son idole.

Après son éducation primaire, sa famille est revenue au Cameroun où elle a suivi ses études à Douala. Plus tard, ils se sont déplacés vers le Nord où elle a poursuivi ses études secondaires au Lycée Technique de Ngaoundere. Pendant ce temps là, Krysmar aurai rejoint le chœur de l’école et a été nommee Présidente du Club musicale. Après son bac (Baccalaureat), Krysmar decida de poursuivre une carriere dans la musique. Avec cela à l’esprit, elle a décidé d,obtenir une HND afin qu’elle puisse se concentrer sur sa musique.

En 2009, une opportunité est venue, une qui la verrait commencer à transformer son talent en carrière. Elle a auditionné pour “Stars de demain,” un program musical qui qualifit les prochaines grandes stars de la musique. Avec des centaines de concurrents partout au pays, cest fut tellement de joie quand elle a été choisie comme l’un des six finalistes. Krysmar s,est bbattue forte contre les autres et finalement est sortie en 4e place de toute la compétition. On lui a offert un album de groupe avec les cinq autres finalistes et aussi une tournée nationale avec TooFan, X Maleya, KOPPO et d’autres artistes. Cette expérience lui a donner un avant-goût de l’industrie de musique, traitant avec des professionnels devant et derrière la scène. Cela a seulement augmenté son désir de poursuivre encore plus la musique.

Après la tournée nationale, elle s’inscrira pour une qualification HND. En étudiant pour cela, la chantrice a commencé à chanter dans les cabarets et les evenements privees. Krysmar m’expliqué  «travailler comme chantrice dans un cabaret m’a donné un aperçu de la vie d’une artiste. Il m’a apris a rester concentree, comment traiter avec le public et comment me porter comme une artiste«.

Après son HND, Krysmar a travaillé comme secrétaire afin d’économiser de l’argent pour sa carrière musicale. Elle m’a également expliqué à quel point ca a ete difficile financièrement, de travailler et en même temps poursuivre une carrière en musique, en tant qu’artiste indépendant. Mais peu importe à quel point ça a été dur, sa passion l’a maintenue sur cet chemin.

Sa passion et sa résilience ont finalement payé en août 2016 quand Krysmar a publié son premier single intitule ‘Ma Ding Wa’, suivi par la sortie vidéo quelques mois plus tard en janvier 2017. A cause de la vidéo, les gens ont commencé à la reconnaître comme  une des finalistes de «stars de demain’.

Sur la façon dont Penjo Baba a joué un rôle très déterminant dans sa carrière.

«Penjo Baba a effectivement aidé à lancer ma carrière professionnelle. Travailler avec Penjo était juste un rêve devenu réalité. Il était entrain d’organiser un concours de photographie sur Facebook et ma  maquilleuse Shaitou, de TooShai Faces, y participait. Afin de gagner, il fallait avoir beaucoup de commentaires de l’audience. Je voulais vraiment aue ma pote gagne donc après avoir laissé un commentaire, j’ai aimé tous les 100 + commentaires que d’autres avaient laissé à son sujet. Ceci a attiré la curiosité de Penjo et il est allé sur ma page et c’est alors qu’il a réalisé que j’étais un chanteur. Il m’a immédiatement contacté et m’a demandé d’être un member de sa juree sur Hidden voices, une spectacle musicale qu’il avait créé. Oh mon dieu! Je ne pouvais pas y croire. Parce que pendant des années, j’avais rêvé de travailler avec Penjo mais je ne savais pas comment m’y rendre. J’avais déjà des choses prévues, mais j’ai annulé tout et accepté d’être sur le spectacle. Pour moi, une opportunité avait été créée pour finalement le rencontrer en personne et avoir une chance de travailler sur un de ses projets.

Après avoir fini de filmer le spectacle, j’ai «rassemblé du courage»… LOL… et lui a donné deux conversions audio j’avais enregistré quelques mois avant. Il y avait des couvertures de Bebe Manga et Longue Longue. Il est tombé amoureux de la couverture de Bebe Manga et il a immédiatement offert de tourner la vidéo pour elle. Nous avons produire la vidéo et pris quelques photos pour aller avec. En moins d’une heure de sa publication, la vidéo avait déjà 1000 aimes et 5000 vues. J’étais tellement contente des feedbacks. À ce jour, 3 mois plus tard, la vidéo a près de 250.000 vues et plus de 3000 actions. La couverture vidéo a énormément contribué à avancer ma carrière. J’ai eu une visibilité phénoménale et je le dois à Penjo, un homme passionné, talentueux, super gentil et avec un grand cœur plein de générosité. Il voulait vraiment exposer mon talent à un public plus large et il l’a fait. Il a mis ma carrière artistique à un autre niveau. Je ne peux le remercier assez, non seulement d’avoir réaliser mon rêve de travailler avec lui, mais aussi de croire en moi et en mon talent et de m’avoir montree tant d’amour.

Aw! Ça me chauffe le cœur la facon don’t vous l’avez apprécu. Je suis sûr que Penjo sera touché par cela… J’ai insiste avec émotion.

‘Oui, du fond de mon coeur, c’est ce que je pense de lui.’

 

Hope you enjoyed reading about Cameroonian Afropop/soul singer Krysmar. Watchout for part two next Friday. Thanks for reading.

 

Pin It on Pinterest

Share This